Après leur brillante victoire sur le général Mokmurian qui a entraîné le départ des géants de pierre et leur renoncement à la guerre, nos héros ont pris un peu le temps de fouiller la bibliothèque de Jorgenfist pour trouver des informations. Mais Shalelu les ayant prévenus d’un effondrement du sol à Sandpoint, ils ont dû écourter leurs recherches pour voir ce qu’il en est. Décidément, les vacances ne sont pas pour tout de suite !

(suite…)

Sandpoint

Par le 30 octobre 2011 | | Aucun commentaire

 

Ceux qui se dirigent vers le Nord depuis Magnimar le long des côtes rocailleuses ont rapidement l’impression d’entrer dans un autre univers. Le brouillard drape le paysage vallonné, flottant spectralement le long de la lande humide et déserte. De petits bois parsèment la région, leurs profondeurs enchevêtrées sont parfumées des odeurs des orties, des mures et de la sève des pins. Un peu plus loin des côtes, les vallées et leurs rivières accompagnées de majestueux séquoias serpentent entre les sommets des roches rabotées et les escarpements de calcaire. Cette immensité et le sens de l’isolation qu’elle procure, ont donné à la région son nom : la côte sauvage.

 

Sandpoint :

Population approximative : 1250 personnes

(90% humains, 3% hobbits, 2% nains, 2% elfes, 1% demi-elfes, 1% gnome, 1% demi-orc)

 

Autorités :

Kendra Deverin : La mairesse et famille fondatrice

Belor Hemlock : le shérif

Abstalar Zantus : le prêtre de la ville (Desna)

Titus Scarnetti : Famille fondatrice de la ville

Ethram Valdemar : Famille fondatrice de la ville

Lonjikiu Kaijitsu : Famille fondatrice de la ville

 

Sandpoint a été fondée en 4664, il y a 42 ans, par 4 familles. Un impôt est versé au conseil Varisian en échange de la location des terres pour la fondation de la ville (ancienne colonie de nomades de Varisia).

Aujourd’hui, Sandpoint est une communauté prospère. De nombreuses industries, incluant la pêche, la découpe du bois, l’agriculture, la chasse, la fabrication d’alcool, le tannage, la construction de bateaux, la verrerie sont florissantes, attirant des travailleurs qualifiés d’aussi loin que Riddleport pour s’établir ici. Sandpoint est aussi connue et reconnue, pour son théâtre, sa verrerie et le fait qu’elle soit la seule ville civilisée de la Côte Sauvage.

Chaque hiver apporte son lot de fortes tempêtes, mais le port naturel, les barrières de sable et les rochers forment un rempart idéal pour protéger la ville. Seuls deux évènements dans l’histoire de Sandpoint peuvent vraiment être qualifiés de désastres : l’incendie de Sandpoint et le Trancheur. (regroupés sous le terme : « les deux évènements » par les locaux). Les natifs préfèrent éviter d’en parler en général, préférant se tourner vers l’avant.

La plupart des bâtiments de Sandpoint sont en bois, avec des fondations en pierre et des toits en bois. Ils n’ont pour la plupart qu’un seul étage à quelques exceptions près. La ville est considérée comme ayant deux quartiers : le Nord, récent et légèrement surélevé, et le Sud de plus en plus peuplé.

De l’autre côté du port, une petite colline est devenu un des lieux où les familles les plus riches se sont établies.

La première chose qui frappe tous les visiteurs de Sandpoint en arrivant ce sont les ruines du Vieux Phare. Ceux qui ont étudié l’architecture des anciens estiment qu’elle aurait pu s’élever initialement à plus de 200m de haut. Construite au pied de la mer et s’appuyant contre la falaise de 30 mètres, ses ruines délabrées s’élèvent encore d’environ une quinzaine de mètres au dessus du niveau de la falaise.

 

Après une incursion malheureuse chez Lord Ektur Malakor, le maître vampire, il a fallu l’aide de Yap pour que les héros reviennent sur leur plan de départ et à la vie. Les changements physiques vécus par certains ont  laissé des traces psychologiques plus ou moins profondes que seul le temps effacera. Après l’arrivée de la relève à Fort Rannick, le groupe a pu partir faire son rapport à Magnimar où la loyauté de tous les membres a été testée. De retour à Sandpoint, où ils ont été accueillis comme les héros qu’ils sont, ils se sont vite retrouvés confrontés à une nouvelle menace …

(suite…)

Les aventuriers ont fait le maximum pour nettoyer le manoir Foxglove et libéré la région du nouveau trancheur. Maintenant que le calme est revenu et qu’ils sont pleinement remis, ils profitent d’un repos bien mérité en réglant leurs affaires courantes :

  • Le nain commande une pièce de théâtre sur la civilisation des nains. La représentation se fera à Sandpoint dans 45 jours.
  • Un marchand demande à Mandoraleen d’escorter un cheval à Magnimar pour 50 gp.
  • Le druide se trouve une bonne amie elfe à savoir Hanna, la sage femme.
  • La magicienne se plonge dans ses lectures incompréhensibles.

(suite…)

Après avoir éliminé la quasi totalité des gobelins de Thisletop et sécurisé les lieux, nos héros ont trouvé des trésors qu’ils ne peuvent transporter. Ils en rapporte une partie et laissent l’autre sur place …

(suite…)

La zone souterraine ayant été nettoyée, Le groupe doit maintenant se diriger vers les gobelins de Thisletop pour contrer l’attaque de Sandpoint.

En préalable à cette action risquée, il a fallu mettre au point, avec le shérif Belor Hemlock, une stratégie de défense avec destruction des ponts d’accès à la ville : les aventuriers proposent de détruire les ponts surmontant la rivière Turandarock en cas d’attaque massive, pour freiner les assaillants. En ce qui les concerne, et pour une question de discrétion, ils rejoindront Thisletop en passant par la route avant de prendre la rivière s’enfonçant dans la forêt. Le but est de faire une reconnaissance des forces en présence sans se faire remarquer pour revenir un peu plus tard.

(suite…)

Perturbé par toutes ces informations et accablé par ses souvenirs, Glilia décide de s’isoler dans la cathédrale pour prier. C’est sa façon à lui de digérer tout ça. Comme nos amis aventuriers n’ont rien prévu dans l’après-midi. Il serait judicieux d’en profiter pour aller voir Hannah. La décision est finalement prise d’y aller vers 15h. Quink, qui la connaît très bien, demande à être parmi ceux qui y vont. Il sera accompagné de Tradek qui a de l’expérience en tant qu’enquêteur. Il apparait qu’il n’est pas nécessaire d’être plus nombreux. Kaddok part alors courtiser les boulangères, il faut bien qu’il évacue son excès de virilité. Quant à Kara, elle va observer les pêcheurs de la ville et chercher quelques bons coins de pêche pour se détendre.

(suite…)

Ce premier jour d’automne est donc un grand jour pour Sandpoint, une grande fête se prépare, une fête « double » : la fête des papillons et la bénédiction de la nouvelle cathédrale. Toute la ville se prépare et des décorations sont installées de partout ; des tables sont dressées en plusieurs endroits de la ville. C’est l’effervescence. Vers 10h, les gens affluent de toutes parts vers la place attenante à la cathédrale. Les retardataires peaufinent les derniers préparatifs, l’excitation de tous est à son comble. Apparemment les gens de cette ville attendent cette fête avec impatience …

(suite…)