Après une incursion malheureuse chez Lord Ektur Malakor, le maître vampire, il a fallu l’aide de Yap pour que les héros reviennent sur leur plan de départ et à la vie. Les changements physiques vécus par certains ont  laissé des traces psychologiques plus ou moins profondes que seul le temps effacera. Après l’arrivée de la relève à Fort Rannick, le groupe a pu partir faire son rapport à Magnimar où la loyauté de tous les membres a été testée. De retour à Sandpoint, où ils ont été accueillis comme les héros qu’ils sont, ils se sont vite retrouvés confrontés à une nouvelle menace …

(suite…)

Partis demander l’invitation au bal qu’avait reçu un certain Lord Ektur Malakor, vampire de son état, nos valeureux héros ont fort mal abordé le sujet. En pénétrant chez lui par effraction puis en refusant obstinément de lui donner le nom de la pixie, ils l’ont contraint à mettre ses menaces à exécution : les tuer puis les pendre au sommet du manoir avec leurs tripes …

(suite…)

Yap s’inquiétait. Cela faisait déjà deux jours qu’ils étaient partis dans le grand néant rejoindre la demeure du seigneur vampire. Ils auraient dû revenir si tout s’était bien passé … Il décida d’envoyer sa luciole à nouveau à travers le portail entre les mondes, peut-être étaient-ils tout simplement perdus ?

(suite…)

Après avoir défait Barl « briseur d’os » et ainsi avoir fait capoter le projet de destruction du grand barrage, nos héros ont appris que d’autres géants de pierres s’apprêtaient à mener une attaque, sous les ordre du général Mokmurian. De retour à Fort Rannick, Yap, une pixie, leur apprend que la nymphe Myrianna est devenue mauvaise suite aux tortures infligées par les trois sorcières Briselda, Gretalga, et Larastine. Yap précise que pour aller au bal masqué, il faudra une invitation, or il ne connait qu’une seule personne dans le coin qui serait invité, Lord Ektur Malakor. Cet « ancien humain » serait probablement transformé en vampire, après une vie où il aurait semé la terreur dans les territoires Shoanti.

(suite…)

Devant la percée du groupe dans ses défenses, le géant de pierre nommé Barl « briseur d’os » a préféré capituler. Les aventuriers lui laissent donc la vie sauve et le questionnent pour en apprendre d’avantage sur ce qu’il se trame.

(suite…)

Grâce au sacrifice de Tradek et Mandoraleen, les aventuriers ont pu faire baisser le niveau d’eau du barrage et écarter pour cette fois le risque de rupture avec toutes les horreurs qu’il aurait entrainé. De retour à Fort Rannick, il est grand temps pour eux de réfléchir à la suite à donner aux évènements.

(suite…)

Il est notoire que les héros n’ont que peu d’occasions de se reposer. C’est ainsi que peu de temps après avoir délogé les ogres de Fort Rannick et alors qu’ils s’attelaient aux réparations, les aventuriers doivent s’occuper d’un nouveau danger potentiellement menaçant pour la ville de Turtleback Ferry.

(suite…)

Le calme est revenu à Fort Rannick mais les bâtiments sont en piteux état, il y a beaucoup de travail de réparation, voire de renforcement à faire. Les aventuriers coordonnent les travaux et aident en fonction de leurs capacités. Dans le même temps, de fortes pluies incessantes détrempent la campagne et compliquent la tâche.

(suite…)

La réflexion menée plusieurs heures durant et l’étude du terrain menée en soutient ont permis aux aventuriers de pénétrer dans Fort Rannick par la petite porte. Tout ne s’est pas déroulé selon leurs plans initiaux mais le résultat est là : Lucrécia, qui était en fait une lamia, ne posera plus de problème. Mais les ogres sont encore en place, il y a fort à faire avant de les déloger.

(suite…)

C’est le grand jour. Les préparatifs effectués et le plan soigneusement mis au point, les héros partent de bon matin vers la cascade. Il leur faut parcourir environ 50 mètres à découvert. Même s’il n’y a pas de guet, le risque d’être vus n’est pas nul, d’autant plus qu’Emerald ne trouve rien de mieux que de lâcher des gaz bien sonores sur le trajet. Arrivés à mi-chemin, les bucherons et les aigles font diversion comme convenu pour permettre aux aventuriers de se rapprocher de l’entrée cachée par la cascade. Comme toute cascade, celle-ci a suffisamment creusé le sol sur lequel elle se jette pour former une petite réserve d’eau. Il faut donc avancer dans l’eau froide pour s’approcher de la paroi. Ce qui n’est pas évident pour tout le monde. De plus, il faut ensuite grimper pour atteindre l’entrée de la grotte qui est à mi-hauteur. C’est plutôt laborieux et il nous faut presque deux minutes pour que le groupe se retrouve en haut au complet.

(suite…)