Ceux qui se dirigent au nord de Magnimar le long de la côte rocheuse se retrouvent rapidement dans un pays particulier. Des rideaux de brouillard drapent un paysage vallonné, flottant au dessus des landes humides. On y trouve de petites régions boisées sentant l’ortie et la sève de pin tandis que l’intérieur des terres s’ouvre sur des vallées fluviales bordées par de grands séquoias majestueux protégeant les escarpements calcaires. Cette immensité et le sentiment d’isolement ont valu à la région son nom local. Il s’agit de la Côte Perdue.

Il existe pourtant des poches de civilisation le long de cette côte. Des hameaux traditionnels Varisiens peuvent être trouvés dans presque chaque ravin ou creux de falaises, des maisons solitaires ou d’autres domiciles pour riches ou même excentriques qui cherchent un peu de paix loin de l’agitation des rues de Magnimar. La route principale est bordée d’auberges, disposées selon la distance moyenne parcourue en une journée par un homme à pied.

Des sanctuaires de pierre dédiés à Desna, déesse des vagabonds et patronne des Varisiens, procurent des abris de fortune aux voyageurs surpris par l’une des nombreuses pluies de la région. Avec le temps, n’importe lequel de ces hameaux pourrait se transformer en une ville. C’est arrivé une fois déjà, le long des rives d’un port naturel niché entre les falaises à environ 50 miles au nord-est de Magnimar. Ce qui était autrefois un hameaux Varisien plus grand que la normale dans l’ombre d’une ancienne tour en ruine est devenue plus grande ville de la Côte Perdue : Sandpoint.

Autour et sur Sandpoint, on trouve de nombreux points d’intérêt. Beaucoup d’exploitations agricoles et des communautés de petits agriculteurs ponctuent le territoire. Les forêts, les marécages, et les escarpements calcaires, imposants, couvrent de grandes surfaces non cultivables. Les ruines de plusieurs édifices importants se trouvent proches de la ville. En voici quelques-uns :

Le vieux phare : Les ruines de Sandpoint, ces vestiges thassiloniens sont l’attraction touristique de la ville.

Les plateaux calcaires : Ce sont de vastes étendues pierreuses. Le plus petit des deux (Ahsen Rise) est relativement sûr, mais les bords de Plateau du Diable sont connus comme repaires des gobelins mangeurs d’oiseaux.

Les landes : Elles s’étendent à travers une grande partie de l’arrière-pays. Souvent composées d’un sol de mauvaise qualité, pierreux et impropre à la culture, elles sont connues pour être parcourus par des loups ou pire encore.

Le sanatorium de Habe : Rarement visité par les habitants malgré la réputation de Erin Habe comme grand médecin de Magnimar, le sanatorium prend en charge les déficients mentaux et les malades. Les habitants considèrent le médecin comme un grand guérisseur.

 

 

Images en relation :

C’est de nouveau l’horreur à Sandpoint. Le « trancheur » semble être revenu alors que des meurtres horribles ont eu lieu. Récemment promus adjoints du shérif, nos amis enquêtent sur cette affaire.

(suite…)

Images en relation :

Après avoir combattu une bonne quantité de gobelins, vaincu leurs chefs et s’être débarrassé de plusieurs bêtes immondes, nos valeureux héros gouttent à un repos bien mérité. Un bon moyen de se remettre en forme physiquement bien sûr, mais aussi de se vider la tête de toutes ses horreurs … C’est l’occasion pour eux de marier leur ancien compagnon d’aventure Kaddok et donc de faire une fête dantesque !

(suite…)

Images en relation :