23/11/4707 : Le bois-maudit

Par le 27 juin 2009 | Tome II : Les meurtres du trancheur | Aucun commentaire

C’est de nouveau l’horreur à Sandpoint. Le « trancheur » semble être revenu alors que des meurtres horribles ont eu lieu. Récemment promus adjoints du shérif, nos amis enquêtent sur cette affaire.

 

 

L’enquête

Le 23 novembre, le groupe est rejoint par un druide étrange. Bien qu’il soit recommandé par Shalelu, il ne fait pas d’emblée l’unanimité. Certains pensent qu’il prend les membres de haut en disant qu’ils ne peuvent comprendre ce qu’il dit. De plus, il fait semblant de tout connaître et là Kara admet être elle-même agacée. Tradek n’a pas non plus l’air de beaucoup l’apprécier, au contraire de Quink, ce qui est un signe en soit. Il dit s’appeler Emerald (un nom visiblement inspiré par la couleur de ses yeux), et être intéressé par les meurtres pour des raisons divines qu’il ne peut partager. Il affirme vénérer Gozreh, un dieu bien connu de la nature. Il vaut mieux attendre pour voir et rester prudent.

La symbolique des sept vertus ne parlant pas de l’adultère, le groupe abandonne cette piste. Le précédent trancheur était adorateur d’un dieu-oiseau. Un des corps des nouvelles victimes portait un tatouage d’un corbeau. Peut-être y a-t-il un lien ? Malheureusement il n’y a aucune trace d’oiseau sur les corps à la morgue.

 

L’île du trancheur et le monastère du Saint Espoir du Repos

Le prêtre Abstalar Zanthus propose douze potions de cure light à l’équipe pour 400 pièces d’or. Elles sont toutes acceptées avec joie et remerciements. Les aventuriers partent ensuite visiter l’île du Trancheur. Elle est appelée ainsi car il s’y rendait souvent. Quink passe devant. Arrivé devant une falaise, il grimpe puis aide les autres à franchir l’obstacle. Il n’y a aucune trace. En tout cas rien de récent. Glilia détecte des traces résiduelles de mal, ce qui, cinq ans après les faits, est très étonnant. Le mal devait être très puissant. Ou, et ce serait plus logique, une créature mauvaise est passée par ici ces jours derniers. Il n’y a par contre aucune trace de magie.

C’est ensuite le monastère du Saint Espoir du Repos qui reçoit la visites de nos amis qui ont l’espoir d’interroger Grayst Sevilla, l’homme fou retrouvé autour des trois premiers morts, gardé dans ce monastère. L’asile est une grande maison de deux étages dans le plus pur style local. Erin Habe est le supérieur du monastère. C’est un homme vêtu de blanc, les cheveux poivres et sels. Il prétend ne pas avoir le temps de voir le groupe, il a une expérience en cours. Mais Tradek le convainc de laisser entrer tout le monde. Après avoir discuté avec le supérieur, notre ami le nain pense qu’il a quelque chose à cacher …

Erin dit que Grayst parle de choses incohérentes, de dents, de griffes et d’écorcheur. Il invite le groupe à monter au grenier pour une courte visite, avec deux gardes baraqués. Grayst est prostré dans un coin de la pièce, sa peau est pâle et semble gangréneuse, ses yeux sont révulsés. Il est dans une camisole. Il n’a pas l’air bien. Il ne montre aucune agressivité alors que Glilia s’approche. Son diagnostic rapide est qu’il est très malade, proche de la mort. Il a des symptômes avancés de la fièvre de la goule. C’est une maladie dont l’origine est peu connue, potentiellement transmise par les morts vivants dont les goules, et dont l’effet est de provoquer des fièvres et des délires jusqu’à la mort puis la transformation en goule.

Quand il aperçoit la magicienne, il se met à parler :

Sa seigneurie m’a dit que vous me rendriez visite, il a une place pour vous, je suis si jaloux, il m’a laissé un message, j’espère que je n’ai pas oublié, le maître n’apprécierait pas. Si vous veniez au Bois-maudit, si vous rejoigniez sa meute, il arrêterait sa récolte en votre honneur.

Il s’écroule. Le prêtre lui fait un Aid. Il se relève, déchire sa camisole, et se précipite sur Kara. Peu préparé à ce combat, Emerald lance une sphère de feu qui a pour effet de mettre le feu au plancher. Nos amis ont fort à faire pour combattre Grayst et le feu. Et c’est Tradek qui donne le coup final. Glilia se précipite pour stabiliser Grayst alors que les autres éteignent l’incendie.

Glilia demande à Emerald de s’éloigner et soigne le groupe en expliquant qu’il n’a pas confiance en ce druide qui d’après lui n’a pas fait une seule action constructive de tout le combat, et qui ne s’excuse même pas d’avoir mis en danger les autres. Tout le monde lui donne raison. Emerald, après moult incitations, s’excuse platement. Erin approche un bâton bizarre de Grayst, met quelque chose à l’oreille, et dit que Grayst est toujours vivant. Alors que Glilia détecte qu’il est maléfique. Le druide dit qu’il a compris que le malade voulait tuer Kara qui est la « préférée du maître », pour redevenir le préféré à sa place.

Fort heureusement, Quink a déjà entendu parler du Bois-maudit, qui se trouve au sud-ouest de Sandpoint.

Étonné par les pratiques de l’hospice Glilia discute avec Erin, celui-ci avoue avoir voulu observer l’évolution de la fièvre de la goule sur le cas de Grayst. Il le convainc alors de ne pas compter les dégâts occasionnés par l’incendie, et de demander à Emerald de verser une contribution à Sarenrae. Enfin, il examine, Erin et Kara qui semblent aller bien.

Cette journée laisse Glilia perplexe semble t-il à Kara. Il regarde Emerald et elle avec plus d’insistance que d’habitude, comme avec un air de méfiance. Il est vrai qu’en tant que « préférée » du maître, celle qui doit devenir reine un jour, ça ne plaide pas en sa faveur. Et pourtant, elle n’a nullement l’intention de réaliser le rêve de ce fou d’Aldern. D’un autre côté, depuis trois mois qu’ils se connaissent, aucun d’eux ne sait vraiment pourquoi elle est venue ici. Sans doute sera t-elle bientôt obligée de leur parler pour les rassurer … D’autant plus que l’arrivée d’Emerald, aux motivations aussi peu claires, et dont les agissements laissent à désirer doivent poser encore plus de questions.

Connaissant Glilia et sachant qu’il est actuellement très perturbé par ce qui est arrivé à Nualia, la magicienne parierait qu’il est sur le point d’imaginer un grand complot elfique visant à détruire quelque chose ou déstabiliser tout le pays …

 

Retour à Sandpoint

Le lendemain, Erin est parti alors que Glilia lui avait dit vouloir lui parler. C’est louche. Kara l’aide à transporter Grayst sur un brancard et le groupe suit les traces d’Erin. Il semble être parti vers Sandpoint, mais impossible de le rattraper avant la ville. Il est en pleine discussion avec Abstalar puis repart rapidement dans notre direction. Comme il croise Glilia, celui-ci lance un zone of truth, et lui pose des questions :

Glilia : Est ce que vous m’avez dit la vérité hier soir ?
Erin : Oui, en partie.
Glilia : Qu’est ce que vous m’avez caché ?
Erin : Des choses qui ne vous regardent pas.

Puis il s’en va en disant qu’il est pressé, ce qui doit être la vérité. Il cache visiblement quelque chose d’important, mais quoi ? La troupe avance vers le temple et croise deux miliciens qui annoncent que le shérif souhaite les voir. Les premiers partent devant, Kara reste avec Glilia pour ramener GraystLe prêtre échange des impressions sur Erin avec Abstalar. Emerald, qui est revenu sur ses pas, en profite pour donner cinq pièces d’or à Sarenrae, ce qui donne une bonne idée de la générosité. Abstalar fait une guérison des maladies sur Grayst qui va mieux. D’après lui, le lesser restoration qu’Emerald avait fait sur Grayst a probablement sauvé la vie de ce dernier.

Dans le bureau du shérif, il y a un fermier nommé Grump. Il est couvert de boue, fatigué, en haillon, hystérique, et en train de répéter une chanson enfantine à propos d’épouvantails qui marchent. Les fermes du sud seraient attaquées la nuit par des épouvantails qui viennent manger les gens :

Grogne, grogne épouvantail seul dans le champ, dormant dans la journée, un bel homme écartelé il est. Mais quand la lune monte, le grognement monte, il secoue ses mains d’abord et bouge ses pieds ensuite. Et quand le chien ronfle, et quand vous dormez profondément, grogne, grogne l’épouvantail, vous trouvera bon à manger.

Apparemment il se passe des choses étranges à la ferme d’Hambley, qui est entre Sandpoint et le « Bois-maudit », lui-même étant dans le domaine des barons de Foxglove, dont Aldern est un descendant. Renseignements pris, des rumeurs parlent de diable qui vivrait sous le manoir des Foxglove, de hurlements, etc. Le manoir était habité il y a une vingtaine d’années, il y a eu un incendie, puis Cyralie Foxglove a été retrouvée brulée au bas de la falaise, et son mari Traver a été retrouvé suicidé dans sa chambre. Les enfants (dont Aldern) ont été élevés à Korvosa. Le manoir a été construit par Vorel Foxglove, un prince marchand de Magnimar. Sa femme et lui ont vécu vingt ans sur place, avant que la famille ne meure de maladie, les survivants ont ensuite évité l’endroit pendant quarante ans, jusqu’à ce que Traver réinvestisse les lieux. Un habitant de Sandpoint, Rogors Craesby s’est occupé de la propriété avant le retour d’Aldern.

Répondre

XHTML : Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>