22/11/4707 : Meurtres en série

Par le 6 juin 2009 | Tome II : Les meurtres du trancheur | Aucun commentaire

Après avoir combattu une bonne quantité de gobelins, vaincu leurs chefs et s’être débarrassé de plusieurs bêtes immondes, nos valeureux héros gouttent à un repos bien mérité. Un bon moyen de se remettre en forme physiquement bien sûr, mais aussi de se vider la tête de toutes ses horreurs … C’est l’occasion pour eux de marier leur ancien compagnon d’aventure Kaddok et donc de faire une fête dantesque !

 

Le retour du trancheur ?

Trois jours après le mariage, en sortant de l’auberge, Tradek découvre qu’il est suivi par une personne qui s’avère être un garde de la ville. Le lendemain, le shérif convoque tout le groupe et annonce qu’un meurtrier sévit dans la ville. Sa façon de faire n’est pas sans rappeler celle du tristement célèbre trancheur. Deux morts ont été découverts par Imot Trom prêt du moulin. Leur état ne laisse aucun doute sur ce qu’ils ont enduré. Il s’agit en fait de la deuxième vague de meurtre depuis peu de temps. Le shérif a besoin des aventuriers car il craint que le meurtrier connaisse bien au moins l’un d’entre eux. Il a laissé un mot sur la scène du crime planté sur le corps avec une écharde à l’attention de « Karadanten Eowélia » !

Le shérif regarde tout spécialement Tradek en remettant le mot à la magicienne, sans doute attend-il une réaction …

Vous apprendrez à m’aimer, me désirer comme elle autrefois. Abandonnez-vous à la meute et tout ceci s’arrêtera.

Votre seigneurie

Les victimes sont le meunier Harker et Catherine Vider, la sœur de Shallys !

La première vague a été découverte par une patrouille extérieure avant-hier soir. Ils ont trouvé des corps abandonnés dans la crique du Couguar, située à quelques distances de la ville, avec cette fois-ci un message pour Tradek, ce qui explique pourquoi il le faisait suivre. Le message est toujours écrit en lettres de sang :

J’obéis à vos ordres, Maître.

Votre seigneurie

Lors de leur découverte, les gardes ont été attaqués par un homme fou et dérangé. C’était Grayst Sevilla, un voyou local. Il a été remis à Erin Hab, le directeur du « Saint Espoir du Repos », l’asile du coin.

Les victimes sont Tarche Mortwel, lner Ask et Gadwing Tabe, trois hommes connus pour être des magouilleurs. Ils seraient venus là suite à une convocation pour une affaire louche par cette fameuse « seigneurie ». Ce qui est notable c’est que toutes les victimes sont marquées du fameux symbole « Sihédron », l’étoile à sept branches. Rassuré sur le fait que les aventuriers ne sont pas responsable de leur implication dans ces meurtres odieux, le shérif les nomme comme adjoints et demande leur discrétion sur cette affaire. Il faut maintenant aller au plus vite au moulin pour observer les lieux.

 

Le moulin

Une foule importante s’est déjà amassée, péniblement contenue par des gardes qui semblent nerveux. Les héros peinent à se frayer un passage vers l’intérieur. Ils commencent à chercher des traces dans ce moulin en bois construit de façon solide. Les meurtres furent violents. Il y a des éclaboussures de sang partout sur la sciure, les murs, les objets. Tradek pense qu’il y a eu une lutte désespérée, il voit trois types d’empreintes de pieds, tous nus. Il y a une forte odeur de viande avariée, qui ne provient pas des corps qui sont trop récents. Les empreintes seraient celles de deux hommes et une femme ; sans aucun doute les deux victimes et leur assassin.

[singlepic id=57 w=200 h=250 float=left]

Le corps nu de Catherine est broyé sur l’éclateur de tronc. Il est probable que ce soit ce qui l’a tuée car elle était surement vivante quand le meurtrier l’a placée là. Celui de Harker, tout aussi nu, est suspendu à des crochets, le visage horriblement mutilé, le torse dépecé, la rune sihédron gravée dessus. Glilia découvre des blessures supplémentaires qui semblent faites par des griffes. Sur son bas ventre il y a un vieux tatouage d’un corbeau aux ailes ouvertes. les aventuriers, écœurés, font l’analogie avec les statues Thassiloniennes de Thisletop qui possèdent de longues griffes au bout de leurs mains.

Vu l’état du corps de la femme, il n’est pas possible de voir si la rune est aussi gravée sur elle. Il y a aussi une hache avec des empreintes de doigts ensanglantés. Sur la lame des fragments de peau et de viandes avariées … Il semble clair à Kara que ceci est important. Il faudra chercher du côté des adorateurs de tortures, nécromancie, etc.

Les aventuriers interrogent Torbe : Il a pris son service à 7h00 et découvert les cadavres. D’après lui, Harker connaissait Catherine Vider depuis un certain temps.

Puis Ven Vider : Il est en colère contre eux et répond difficilement à leurs questions. Il faut que Tradek hausse le ton pour obtenir un semblant de discussion … Mais ce n’est pas seulement le chagrin qui anéanti cet homme, il y a autre chose qui alimente sa colère et fait qu’il ne souhaite pas leur parler. Mais quoi ?

Répondre

XHTML : Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>