23/12/4707 : Période de repos

Par le 13 février 2010 | Tome II : Les meurtres du trancheur | Aucun commentaire

Après la mort de Iron Briar, l’un des Lords Justice de Magnimar, les héros ont déjoué une partie des plans des frères des sept en allant attaquer directement leur siège (ou l’un de leurs sièges) : la vieille tour branlante de Magnimar. Suite à ces hauts faits, la ville, par l’intermédiaire de son maire Haldmeer Grobaras les remercie lors d’une fête à l’occasion de laquelle on leur remet une médaille honorifique.

 

Un peu de temps libre

Suite à cela, les aventuriers ont l’opportunité de prendre du bon temps, certains parleraient de vacances … C’est l’occasion rêvée de faire leurs comptes et finaliser les partages en attente.

  • Glilia, Mandoraleen et Tradek reçoivent une potion de barkskin +3 chacun.
  • Le masque d’écorcheur est remis au temple de Sarenrae. En remerciement, les héros reçoivent une potion de cure serious chacun.
  • Le wand of cure moderate (8 charges) est confié à Emerald.
  • Le war razor +1 est vendu pour 600 pièces d’or.
  • Il y a donc 7805 pièces d’or à partager.

Après discussion, le groupe décide de prendre 3000 pièces d’or sur cette somme pour que la magicienne puisse faire un wand of magic missile (50 charges, 3 missiles par sort) et un wand of enlarge person (50 charges).

  • Ils achètent un wand of cure light qui sera utilisé par Quink.
  • Il reste donc 4055 pièces d’or à se partager, soit 675 par personne.

Chacun d’entre eux vaque à ses occupations. En cherchant à se renseigner sur la créature mi femme mi serpent croisée, Emerald tombe sur un ancien aventurier à la retraite qui lui indique qu’il y a peu de créatures qui répondent à la définition « mi-humain, mi-animal » : les sphinx, les satyres (mais ce sont des mâles), les lamias, les nagas et les centaures. La description donnée par le druide laisse à penser que ce serait une lamia dont la puissance est terrible.

 

Les résultats du déchiffrage du livre de compte

Les membres du conseil des murmures indiquent aux héros qu’il y a des preuves accablantes contre Iron Briar mais que ce n’est pas l’instigateur de toutes ces horreurs. La femme serpent est la dévergondée des formes païenne de la nature (elle avait signé une lettre trouvée chez Aldern Foxglove) et c’est une lamia. Elle avait rendu lord justice fou amoureux d’elle et prêt à tout pour elle. Il a fait de nombreuses visites plus ou moins longues à cette créature dont le nom semble être Xanesha. Dans le livre de compte on trouve aussi des traces d’un paiement d’une organisation nommée « les mantes rouges » qui aurait remis à Iron Briar une très forte somme (environ 10 000 gp) pour leur avoir remis l’héritage de Vorel.

Cette organisation est un culte religieux couplé à une guilde d’assassins. Ils s’habillent en costumes insectoïdes rouges et sont réputés pour toujours tuer avec un sabre de cérémonie dentelé. Les victimes sont toujours mises à mort de telle sorte qu’elles se noient dans leur propre sang. Ils ont beaucoup fait parler d’eux dans l’empire de Cheliax. L’un des points frappants est que leurs cibles ne peuvent pas être ramenées à la vie. Ils vénèrent un dieu « mante religieuse » connu comme « celui qui marche dans le sang ». Pour eux, les assassinats sont des rites sacrés et non des actes marchands.

 

À Sandpoint

À l’enterrement de Nualia, il n’y a guerre que des religieux de Sarenrae et Desna ou des gens qui l’ont fréquentée avant qu’elle ne tourne mal.

Brodert a pu avancer. Selon lui les runes représentent des pêchés :

  1. L’envie : l’art de supprimer la magie des autres.
  2. La paresse : faire venir des agents et des familiers pour réaliser des missions à sa place.
  3. La luxure : contrôler et dominer magiquement les autres pour satisfaire ses désirs.
  4. La colère : la maitrise des pouvoirs magiques purs de destruction.
  5. La fierté : parfaire sa propre apparence par l’intermédiaire des illusions et de la fourberie.
  6. La gourmandise : en rapport avec la magie qui manipule le corps physique pour y apporter une incessante soif de vie.
  7. L’avarice : qui consisterait à transformer magiquement des choses (au sens large, cela peut être des personnes) en des choses de valeur ou d’utilisation plus grande.

Ces vertus ont existé à l’époque Thassilonienne puis ont été remplacées. Il précise que le lieu découvert sous Sandpoint est dédié à l’avarice. Le groupe en déduit que toutes les victimes de la liste trouvées chez Xanesha commettaient au moins un de ces pêchés. Les aventuriers se rappellent aussi que les meurtres font augmenter le niveau de liquide dans le puits sous Sandpoint. Mais ils ne savent pas encore ce que cela implique.

La tenancière du mignon-minou indique que c’est suite à la venue d’une femme rousse très belle et distinguée qu’elle a commencé à marquer certains clients. Celle-ci lui aurait dit que cela ferait marcher ses affaires et lui aurait promis 2 pièces d’or par personnes marquées. Nos amis tentent de savoir qui est marqué mais elle refuse de donner cette information. Elle accepte juste de dire qu’un quart de ses clients est marqué.

 

À Magnimar

Mandoraleen, Glilia, Emerald et Kara ont été contactés à tour de rôle par Sir Kanneven Hetmarch et sa femme Sheila, aventuriers retraités ayant voyagé dans le monde entier. Ils ont ouvert leur manoir, de taille conséquente, à leur organisation, nommée Pathfinder, dont les membres sont des aventuriers, explorateurs du monde. Ce sont deux humains agréables qui nous proposent de rejoindre leurs rangs. Les obligations : pas d’agression entre membres, la découverte de nouveaux lieux, l’obligation de publier ses aventures. Tout membre peut loger dans les quelques gites existants sur le continent. L’organisation est divisée en loges.

Répondre

XHTML : Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>