12/10/4707 : À la poursuite des commanditaires

Par le 25 avril 2009 | Tome I : Les offrandes brûlées | Aucun commentaire

La majeure partie de la zone occupée par la tribu de Thisletop a été nettoyée par le groupe. Orik a pu s’enfuir sans demander son reste. Mais Nualia et Lyrie restent introuvables. Le danger qu’elles représentent étant réel, les aventuriers ne peuvent se résoudre à abandonner les recherches. L’exploration continue donc …

 

Le repos tant attendu

Étant en piteux état, les membres du groupe décident de prendre un peu de repos dans la salle située derrière celle du conseil, histoire aussi de récupérer des points de vie avec l’aide du prêtre. Pour plus de sécurité le passage secret a été bloqué avec  la table. Pour passer le temps Kara se plonge dans la lecture des livres présents. Elle découvre un parchemin magique et des références sur la bête-qui-murmure. Elle est, semble-t-il, enfermée dans un pentacle de protection qui, chose étrange, serait dans la Tête du Gardien. Cela ne présage rien de bon, les pentacles étant la plupart du temps utilisés pour invoquer ou contenir les êtres maléfiques. Quink pense que la tête du gardien doit faire partie d’une statue gigantesque.

Il y a une mine d’informations ici. Les aventuriers prennent tout ce qu’ils peuvent ou font des copies. Quatre heures plus tard, la porte du passage secret s’ouvre, Lyrie passe rapidement sa tête et avec une baguette lance un missile magique sur Mandoraleen. À la suite de quoi le guerrier souhaite ardemment retirer la table bloquant le passage secret pour aller lui damer le pion … Même protégée par la porte, Lyrie sait qu’elle ne fera pas le poids. Blessée par un sort de la magicienne, elle s’enfuit et demande distinctement à Nualia de la soigner. Glilia semble choqué. Quink passe au dessus de la table avec agilité et voit la magicienne partir. Tradek tente la même chose en se servant du guerrier comme marchepied mais de doute évidence n’a pas la même habileté. Le voleur court caché dans le couloir et arrive à un escalier où il préfère attendre. Lassé d’attendre, Quink s’élance silencieusement dans l’escalier. Un peu plus bas, une plateforme sépare cet escalier d’un deuxième. À la fin du deuxième, il arrive sur une autre plateforme où il voit une porte en pierre dégondée. Elle est gravée et donne de toute évidence sur une grande salle. Pendant ce temps, Tradek étant redescendu sur le sol, Mandoraleen a enfin pu dégager le passage. Quink a pu entrouvrir la porte suffisamment pour voir une salle d’environ 15 mètres de long avec six alcôves contenant chacune une statue représentant un homme tenant un livre en main droite, serré contre leur poitrine et une guisarme dans l’autre. Il attend ses camarades.

Nualia, j’arrive !

Crie Glilia en s’approchant et à la surprise générale. Bonjour la discrétion ! D’ailleurs Tradek lui préconise d’utiliser sa sagesse …

 

L’attaque du sanctuaire de Nualia

Le nain rentre le premier, et perçoit les statues comme étant mal fixées au sol et penchées. Peut être un tremblement de terre, selon le prêtre. Tout le monde rentre tous dans la salle sans soucis. Glilia passe la porte du fond sans réfléchir et déclenche un piège qui fait descendre deux herses de manière à l’enfermer dans un espace réduit. Mais un réflexe presque surhumain lui permit de rester en dehors. Nos héros voient alors les deux murs de chaque côté s’ouvrir pour laisser le passage à deux automates armés d’épées tranchantes dans leurs deux mains et brassant l’air avec de manière à ne laisser aucune chance à la victime. Puis le sol se dérobe pour un empalement au fond du trou. C’est ce qu’on appelle un piège mortel !

Le voleur se précipite pour trouver comment arrêter ce piège infâme et finit par trouver le moyen de tout remettre en ordre. Cependant les rouages complexes ne lui permettent pas de le désamorcer. Il indique toutefois une dalle sur laquelle il déconseille de marcher. Quelques mètres plus loin, il découvre un passage secret menant vers deux portes en pierre gravées de runes étranges. Mais il nous que chacun passe le piège. Tradek passe de justesse malgré sa peur et son stress, en prenant le plus d’élan qu’il peut et en sautant la dalle. Glilia décide de passer en force, mais s’effondre sur la dalle et s’agrippe à une herse afin de remonter avec et d’éviter la chute. Il réussit avec une adresse inimaginable. Un loup attaque Mandoraleen au moment où il allait passer. Mais celui-ci parvient à précipiter la bête dans le trou.

 

La pièce rouge

Derrière une des portes se trouve une salle de marbre rouge avec quatre lanternes faites de crâne, quatre chaises et dont les murs sont recouverts d’os. Il y a aussi des jarres remplies d’animaux, des animaux empaillés et des parchemins, ainsi qu’une fontaine au fond avec de l’eau de couleur bleue et non translucide. Quink s’intéresse aux fauteuils et va même jusqu’à s’assoir. Il semble que cette pièce ait servi récemment. Tradek met ses mains dans le bassin, l’eau semble huileuse. Quant à Kara, elle parcourt rapidement les étagères pour se faire une idée du genre de livres présents ici mais le temps lui manque pour approfondir.

 

La pièce de Nualia

Des incantations se font soudain entendre de derrière la deuxième porte. C’est Nualia qui invoque la puissance de Lamashtu. Pour la première fois depuis son arrivée à Sandpoint, Kara juge opportun de devenir invisible.  Quink ouvre facilement la porte qui donne sur une salle. Nualia se tient au centre, une épée dans sa main droite mais rien dans sa main gauche, horriblement transformée. Elle est magnifique avec des traits d’ange, des yeux violets et des cheveux d’argent. Tout le monde pénètre dans la salle, Quink boit d’abord une potion de soin.

Nualia s’adresse à Glilia et lui demande la reddition du groupe, faute de quoi tout le monde mourra. Elle sort un médaillon qui émet une aura de puissance. Lyrie apparait et lance un sort sur Tradek qui résiste et se rapproche de Nualia en tentant de la raisonner, comme promis au prêtre. Mais il est reçu par un coup d’épée. Alors que la magicienne faisait discrètement le tour de la salle pour s’approcher de Nualia, ses camarades ont pu la cerner. Ils l’occupent suffisamment pour que la belle elfe entame les hostilités au moyen d’une décharge électrique.

La prêtresse invoque sa déesse, devient plus forte, et s’en prend violemment à Kara redevenue visible. Elle s’écroule sous la puissance de l’attaque. Ses camarades la blessent gravement mais elle régénère. Quink lui donne un coup magistral qui la met en colère et se retrouve à terre lui aussi. Glilia, dont les paroles apaisantes sont restées vaines, décide d’arracher le bras démoniaque et réussit à la faire tomber ; mais le bras est intact. Voyant sa maitresse inconsciente, Lyrie se rend immédiatement. Tradek soigne Quink en lui faisant boire une potion et les autres, n’ayant plus de moyens magiques, pansent les plaies de la magicienne.

Soudain, des murmures se font entendre. Quink veut tout de même visiter les autres salles qui doivent contenir des trésors mais les autres refusent de le suivre. Il entend des voix l’assurant que de nombreux trésors s’y trouvent, qu’il doit y aller. Mais sa raison l’emporte quand il réalise qu’il tient à peine debout.Le groupe repart donc. Sous la pression, Lyrie indique comment annuler le piège de la herse. Les aventuriers remontent donc en transportant Kara.

Tradek insiste vraiment pour sauver l’étalon enfermé au sommet. Mais vu sa violence et l’état de faiblesse du groupe, chacun tente de le ramener à la raison. Rien n’y fait. Arrivé au sommet, le cheval est toujours là, enfermé et visiblement encore très agité. Tradek ouvre doucement la porte et se prend un coup de sabot magistral. Il s’avoue donc vaincu mais décide de revenir. Le groupe repart donc et constate que le pont a disparu. Mais il y avait une chaloupe au sommet du pic. Il ne restera plus qu’à la faire descendre ! Kara est allongée dedans, les aventuriers descendent ensuite un par un et repartent vers Sandpoint.

En voyant leur héros arriver couverts de sangs rouge et vert, les habitants les acclament. Ils se dirigent vers le temple pour que Kara y soit soignée et que Nualia gardée. Le grand prêtre Abstalar soigne tout le monde. Seule Nualia est exclue de cette aura bienfaisante. Très curieusement le grand prêtre de Desna ne reconnait pas d’emblée le fait que Nualia se soit retournée vers Lamashtu. Que doit-on faire d’elle ? Elle est dangereuse et ne peut être gardée ici. Certains des membres du groupe, et la magicienne en fait partie, pensent qu’elle serait moins dangereuse morte. Il est nécessaire d’organiser une réunion avec les autorités locales avant de  prendre une quelconque décision.

Lyrie est remise au shérif, en donnant les consignes qu’il faut pour s’assurer qu’elle ne puisse jeter de sorts. Bien qu’il accepte de la garder quelques temps, il se déclare incompétent dans le domaine magique. Elle est interrogée mais se refuse à tout commentaire si personne n’a rien à lui proposer en échange. Concernant Nualia, les discussions sont encore en cours mais il semblerait que le groupe doive l’escorter à Magnimar, ainsi que Lyrie, où elles seront jugées pour leurs crimes. De plus, la grande ville a l’avantage d’avoir les moyens qu’il faut pour des gens de leurs gabarits.

Lors de l’étude des divers documents les aventuriers ont encore rencontré cette fameuse étoile à sept branches. Mais que représente-t-elle ? Il va probablement falloir redescendre dans les souterrains de Sandpoint, avec le sage. Et il faudra aussi retourner à Thisletop pour finir les fouilles et sauver le cheval.

Dans un registre plus léger, nous apprenons que Kaddok va se marier avec la fille de Ven Vider.

Répondre

XHTML : Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>