19/09/4707 : Prologue

Par le 8 novembre 2008 | Tome I : Les offrandes brûlées | Aucun commentaire

Kara arrive à Sandpoint deux jours avant la grande fête qui porte le doux nom de « Festival du Papillon ». Elle a lieu tous les ans le premier jour de l’automne. À cette occasion également, la nouvelle cathédrale de la petite ville doit être bénie par les cultes. Elle aurait été brulée lors d’évènements étranges qui se seraient déroulés il y a quelques années. Les locaux n’ont pas l’air de vouloir vraiment en parler et Kara n’est pas très douée pour faire parler les gens.

Nous sommes deux jours avant le premier jour de l’automne 4707, l’anniversaire de Tsuto a lieu dans 7 jours. Kara a pris une chambre au Dragon Rouillé où elle apprend que l’auberge tient son nom de l’impressionnant dragon en fer (et rouillé) qui se trouve sur le toit, et qui sert de paratonnerre au bâtiment. Tenue depuis six ans par Ameiko Kaijitsu (la demi-sœur humaine de Tsuto), cette auberge fait partie des mieux réputée de la ville. La tenancière est belle et chante divinement bien. Elle est aussi réputée pour ses nombreuses coupes de cheveux et coiffures excentriques. Elle s’est installée il y a quelques années après son retour d’aventure. Kara apprend néanmoins qu’il y a une rivalité forte entre Cyrdak Drokus, le propriétaire du théâtre, et elle.

Son auberge est sans doute la plus amicale pour les aventuriers, avec sa fameuse politique du « chambre gratuite pour tout ceux qui raconte une histoire d’aventure excitante ».

Kara a d’ailleurs entendu hier une très jolie histoire tribale raconté par un adolescent humain, qui est à la recherche d’aventure, et avec lequel elle a échangé quelques mots :

Bonjour jeune homme. J’ai écouté votre histoire hier. Elle était vraiment très belle. Avez-vous gagné la chambre gratuite ? Je pense que vous le méritiez.

Vous pouvez m’appeler Kara si vous voulez, je ne vous dérange pas ? Comment dois-je vous appeler ?

Le jeune homme costaud était accoudé au bar de l’auberge lorsqu’il vit approcher la belle elfe qu’il avait déjà remarquée. Sa beauté le trouble un peu et il est plus hésitant que de coutume.

Bonjour madame Kara, je m’appelle Kaddok.

Merci pour le compliment, c’est d’un chasseur nommé Gortok que je la tiens. Il m’a appris d’ailleurs bien plus que des histoires … il m’a également appris tous les secrets de la chasse.

Je cherche l’aventure mais je viens d’arriver, sauriez-vous par hasard si en ce moment à Sandpoint il y aurait des caravanes qui auraient besoin de protection, ou des groupes d’aventuriers qui rechercheraient un guerrier ?

Kara repris :

Enchantée Kaddok.

Si les secrets que connait ce Gortok ont de même valeur que ses histoires, je ne doute pas de vos capacités.

Tout en parlant, Kara semble parfois bouger sa tête de manière inattendue, un peu comme pour dire « non », même si le mouvement est plus bref. Mais elle continue comme si de rien n’était …

Vous cherchez l’aventure ? Ca nous fait un point commun ! Le deuxième étant que je n’en ai pas encore trouvé non plus. Mais je suis arrivée il y a peu pour voir de vieux amis, je n’ai pas encore eu le temps de chercher vraiment.

Tout d’abord, je vous propose de nous tutoyer. Ensuite, si vous le voulez bien, disons que le premier de nous deux qui trouve quelque aventure intéressante prévient l’autre. Vous pourrez me trouver ici, j’ai pris une chambre dans cette auberge.

Kara sourit … Apparemment il est difficile de savoir si elle n’a rien remarqué du trouble du jeune homme ou si elle fait comme si de rien n’était.

Vous me semblez costaud, je pense que vous feriez un bon protecteur …

Kaddok sembla satisfait de cette proposition :

Marché conclu Kara ! Je vais tâcher de gagner à nouveau une chambre dans l’auberge ce soir, il me reste bien des histoires à raconter …

Je n’ai pas encore fait mes preuves en tant que protecteur, mais je ne demande qu’à les faire.

Voilà donc un charmant jeune homme avec lequel Kara pourrait bien s’entendre.

Mais ce n’est pas tout, Elle doit faire ce pour quoi elle est venue ici et trouver quelques aventures … Pour commencer, il lui semble opportun de tisser quelques liens avec Ameiko et pourquoi pas Tsuto si elle le voit.

Ameiko est une femme charmante et souriante, mais finalement peu disponible et il est difficile de parler suffisamment longtemps avec elle pour tisser quoi que ce soit. Il faudra de la patience à Kara … Quant à Tsuto, personne ne prononce jamais ce nom, et comme notre jeune elfe ne sait pas à quoi il ressemble …

Il semblerait qu’il ne soit pas dans les environs pour le moment.

 

Répondre

XHTML : Vous pouvez utiliser ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>